Skip to content

Amazonian fictions | pour la science

  • SCIENCE

« Il ne peut y avoir de sécurité climatique sans safety de l’Amazonie. »Le speeches du président élu Lula à la COP27 de Allure-El Cheikh a séduit la scène internationale, notamment par son bien-fondé et l’urgency qu’il ya à mettre en software son injonction de él. Nonetheless, pour bien faire, il importe de combattre quelques clichés.

D’abord, non, l’Amazonie n’est pas le poumon de la planete! The crops are nourished from water and CO2 atmospheric grace à la photosynthèse et rejettent de l’oxygène. Tout le contraire donc d’un poumon… Pire, la forêt amazonienne est une vieille forêt qui n’a pas autant besoin de se nourrir qu’une forêt en croissance. Une étude récente a montré que sur toute sa partie est, sous l’effet de la déforestation et du changement climatique, l’Amazonie rejetait plus de carbone qu’elle n’en absorbait. Lastly, she is with no poumon, however it isn’t new factor.

Cela can sembler ironique that the UN conference on the southern local weather is a marché du carbone et non de l’oxygène. Rappelons that the nouveau président Brésilien locations the lutte towards deforestation on the middle of its climatic technique, establishing an equivalence between défrichés hectares and carbon émissions, à raison de 132.2 tons équivalent carbone per hectare. Aujourd’hui, the target of “zero déforestation” will result in a 50% discount in Brazilian emissions by 2030, in accordance with the Paris accord… Certes, mais pour ce faire, les moyens pour atteindre cet goal ne doivent pas s ‘appuyer sur un marchandage de crédits carbone ou sur une légalisation de parceles défrichées illegally. Pari risqué when deforestation relève aujourd’hui du crime organisé.

Additionally carried by President Lula to COP27, the promotion of a sturdy agrobusiness suitable with the preservation of the setting – ​​which might be sure to relaunch the EU-Mercosur settlement –, ne releve-t-elle pas également de la fictional ? Presumably, sachant that l’agrobusiness, due to the truth that the Brazilian commerce stability is optimistic, is defended on the Congress by the groupe majoritaire des ruralists (les exploitants agricoles), peu favorable au nouveau président et à la trigger écologique.

Une forêt à l’envers

One different concept recovered from the brèche est celle d’une Amazonie reworking right into a savane. Carlos Nobre, a Brésilien climatologist, did he first evoke this concept in an article from 2003. Mais de quel kind de savane parle-t-il ? Il vient de lever cette ambiguïté en précisant que cette «savane» n’aura rien à voir avec l’ensemble des savannes tropicales du middle du Brésil, le Cerrado, qui cowl 2 million kilomètres carrés, la moitié de la floor de l’ Brazilian Amazon. C’est presque dommage, automobile il ya savane et savane.

La savane du Cerrado, au middle du Brésil.

© C. Aubertin

Actually, after greater than 40 million years, the Cerrado has tailored to its nature and opens up the best biodiversity on the planet. C’est une forêt amazonienne « à l’envers » dont la biomasse et l’necessary potentiel de captation de carbone résident non pas dans sa partie aérienne réduite, mais dans un système racinaire très développé, fruit d’une évolution dans un contexto de sécheresses et mises à feu récurrentes. This area has a strategic position: its 20,000 sources irrigate 8 of the 12 hydrographic areas of Brazil. Briefly, she opens the names of the Amerindian teams licensed by the enlargement of the agrobusiness that envahit leurs ancestral lands. Cette savane-là mérite autant de safety que la forêt.

Automotive le Cerrado is extra threatening than l’Amazonie. When 20% of the floor of this proper facet is fired, it’s greater than 50% for the primary, and the motion is accelerated with the entrance pionnier of soybeans. Il est aussi bien moins protégé, les exploitants devant laisser 20% de leur proprieté en végétation native et non 80% comme en Amazonia. On estimates that 400,000 kilomètres carrés peuvent encore and être défrichés légalement.

Subsequently, the European laws have not too long ago adopted and intention to fight imported deforestation in regards to the conversion of forest lands and non-savage cells, regardless that the important of the Brazilian soybean is cultivated within the Cerrado. L’Amazonie est l’arbre qui cache le Closed.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *