Skip to content

« Avatar » ressort au cinéma, est-ce qu’il faut aller le voir?

  • CINEMA

© 2009 Twentieth Century Fox The characters of Jake Sully (Sam Worthington) and Neytiri (Zoe Saldana) in “Avatar” by James Cameron.

© 2009 Twentieth Century Fox

The characters of Jake Sully (Sam Worthington) and Neytiri (Zoe Saldana) in “Avatar” by James Cameron.

CINEMA – « Le seul moyen de voyager jusqu’à Pandora, c’est d’aller dans une salle de cinéma et de voir le movie en 3D », est toujours convaincue Sigourney Weaver. Alors treize ans après la sortie d’Avatar Dans quelque 20 000 halls of cinéma dans le monde, voilà que le movie reient sur grand écran, I restored by the perfectionist James Cameron for une qualité d’picture et d’immersion exceptionnelles.

Avatarrappelez-vous, c’est un voyage sur la planete Pandora, à 4.4 années-lumière de la Terre, sur laquelle vivent les Na’vis, sorte d’extraterrestres bleus géants et gracieux, au milieu d’une faune et d’une flore à faire rêver all the best specialists in biodiversity. “A backyard of Eden with crocs and griffes”, Described the world designer who imagined all of the items from the debut of the années 90, avant d’attendre patiemment que le degree de technologie soit suffisant pour concrétiser sa imaginative and prescient.

Sauf that the large tree haut 300 mètres dans lequel the tribe of Omaticaya to him domicile after the millenniums took racine au-dessus d’un gisement d’un minerai très uncommon (et très cher), l’unobtanium, convoité par les hommes . The previous marine Jake Sully and he was despatched for an infiltration mission due to his «programme avatar» who allowed him to manage with the spirit of him a corps created genetically in croisant l’ADN humain avec celui des Na’vis…

Et voilà que treize ans plus tard, le más gros succès de l’histoire du cinéma – notamment vu par plus 15 million de Français between décembre 2009 et avril 2010 – est de retour en salles ce mercredi 21 septembre. Derrière une evident rampe de lancement pour la sortie de suite, Avatar: the voyage of the eau, earlier than the sixteenth of December, on this present day I demanded it and was keen to return to see the primary volet sur grand écran. Et on ne va pas tergiverser bien longtemps: la réponse est franchement oui.

Avatar its T ” mieux qu’il n’a jamais été »

« Le movie est sorti il ​​ya douze ans, donc si vous avez moins de 22 o ou 23 ans, il est vraiment très peu possible que vous ayez vu le movie au cinéma. Ce qui veut dire, d’une certaine façon, que vous n’avez pas vu le movie tout court docket », defend the réalisateur James Cameron lors d’une rencontre avec la presse mi-septembre à laquelle Le HuffPost I assisted

« Even when the nouvelle era wished the movie in streaming, on Blu-Ray or with none remark, it is not just like the movie of the façon did not give it some thought. Nous avons écrit ce movie pour le grand écran, pour l’écran géant, in 3D. Et maintenant nous l’avons remastérisé en 4K, en HDR et en excessive fréquence d’photos », argue celui à qui l’on doit aussi titanica or terminator. « Le movie est mieux qu’il n’a jamais été, même à l’époque de sa sortie initiale».

James Cameron lui-me dit avoir été « scotch » for the ultimate give up to the difficulty of the lengthy restoration course ofAvatar. Et on ne va pas le contredire. The two hours 40 of the movie which have the prospect to be rediscovered in a room geared up with a (vraiment) très grand écran est un immense plaisir visuel. The yield of plant chaque, rock chaque, tree chaque, insect chaque, animal chaque, nuage chaque is effectively plus bluffant that give us souvenirs. Et les couleurs sont éclatantes.

Jake Sully (voiced by Sam Worthington) riding the Great Leonopteryx Toruk in Twentieth Century Fox's AVATAR.  © 2009 Twentieth Century Fox. All Rights Reserved.
© 2009 Twentieth Century Fox Jake Sully (voiced by Sam Worthington) using the Nice Leonopteryx Toruk in Twentieth Century Fox’s AVATAR. © 2009 Twentieth Century Fox. All Rights Reserved.

© 2009 Twentieth Century Fox

Jake Sully in “cavalier de la dernière ombre” sur le dos d’un Toruk

On s’émerveille à nouveau lorsque ces espèces végétales et ani- mals, toutes related between them, changing into luminescent on the tombée de la nuit. Et on s’émeut devant les visages et les yeux tellement expressifs des Na’vis – pour lesquels James Cameron avait, à l’époque, I invented the know-how of efficiency seize qui permet de filmer les moindres expressions et même mouvements oculaires de ses «vrais» acteurs.

Be part of « historical past classique » extra universe

Clearly, the state of affairs shouldn’t be significantly unique. Il ne l’était déjà pas à l’époque et James Cameron sait : « J’ai voulu creer une aventure familière (…), une histoire classique, celle d’un nouvel arrivant que découvre une terre et une tradition étrangères sur une lointaine planète. » Mais le sous-texte sur notre rapport à la planète et à la nature est toujours aussi universel. Peut-être même encore plus à l’heure où les catastrophes écologiques s’enchaînent plus vite les battements d’ailes d’un Toruk.

« Je crois que lorsque nous sommes enfants, on aime de façon inherent nature. On aime les animaux. On aime être dehors dans la nature. Et au fur et à mesure de notre vie, on s’éloigne de plus en plus de la nature », ahead James Cameron, who has by no means been conscious of environmental engagement. « La société au sens massive, partout dans le monde, souffre d’un hassle du deficit de nature d’une certaine façon. Et je crois que ce movie nous ramène à notre émerveillement d’enfant face à la nature. Face à la grandeur, la complexité et la beauté de la nature».

Alors que vous fassiez partie des plus «anciens» qui ont vu Avatar In rooms or ceux who found the tv or on Disney+ later, on the morning of your advisor to revenue from cette ressortie in rooms for faire un voyage sur Pandora et en prendre plein les yeux. Et se dire, au passage, qu’on devrait tous avoir un peu plus de Na’vi en nous.

Quant aux (nombreux) réfractaires aux lunettes 3D, l’expertise de cette restored model can be tout aussi bonne en 2D (au moins vous n’aurez pas à vous retenir sans cesse de vouloir attraper ces petites méduses fliers vraiment trop mignonnes).

À voir également sur Le HuffPost :

Leave a Reply

Your email address will not be published.