Skip to content

Cotentin. A brand new itinerant cinema corridor pourrait bientôt voir le jour

  • CINEMA

De gauche à droite, Alexi Blin, itinerant projectionist, Stéphane Le Baron, adjoint à la tradition and Gaël Lefait, ingénieur du son, tout au réglage de sa console. (©Nathalie BONNEMAINS/La Presse de la Manche)

Ils font parfois revive des anciens cinemass’installent même dans des salles des fetes or the totally different communal areas. Et ils font toujours vivre the emotion of a movie.

Le réseau Génériques, géré par la ligue de l’enseignement Normandie, a une mission, celle d’amener le cinéma within the countryside. Pour cela, le réseau fedératif de diffusion accompagne the collectivities qui suhaitent

Nous avons eu une vieille dame qui était émue. Elle avait vu le dernier movie projecté dans la petite salle de son village de ella, et ella est income voir la première diffusion.

Celine Ache chargeable for pole tradition pour la ligue de l’enseignement Normandie

C’est la magie de ce réseau fédératif qui agit dans toute l’ancienne Basse-Normandie à travers des salles fixes comme au Palace à Équeurdreville (commune delegated of Cherbourg-en-Cotentin, Manche).

« Notre rôle est alors de faciliter the rapports with the distributeurs. Notamment de satisfaire ses exigencies of him. Par instance s’il accepte de programmer Avatar à situation de cinq diffusion du movie par jour, 15 jours d’affiliée, nous nous costs de la circulation du movie à travers notre réseau de salles fixes pour permettre cette situation, et obtenir la diffusion », detailed encore the individual in cost. Mais Génériques, c’est aussi an itinerant circuit of halls. Il en existe 8 dans la Manche, et peut-être bientôt 9.

D’indispensables benevolent

Cette fois, c’est La Hague qui en a fait la demande. Le file n’est pas encore bouclé… Pour que le cinéma arrive jusqu’à eux, il faut en effet réunir d’abord les passionnés autour d’une affiliation. « Nous travaillons toujours en trio: nous, le réseau Génériques, la commune, qui met à disposition la salle, et une affiliation. With out considered one of three actors, it is unimaginable », detailed Céline Ache.

Tous les Haguais ont donc Rendezvous on January 27, 2023 à 18 heures à l’Espace culturel de Beaumont pour s’informer sur le dispositif.

L’idee est ensuite de programmer une séance de cinéma une fois par mois environ. Le réseau Génériques vient lui avec tout le matériel nécessaire, et un projectionniste pour animator la séance. L’affiliation, elle, devra « faire la communication, a son mot à dire sur la programming, aide à l’accueil le soir de la séance… » détaille encore Céline Ache.

Movies : in the meanwhile on Actu

A public “de plus en plus jeune”

Amener le cinéma dans les campagnes, le principe fonctionne. Voilà plus de trente ans that the réseau Génériques exists. Aujourd’hui, il est même, plus que jamais, actif. « After the Covid, we are actually a public de plus en plus jeune, acquainted. Même si bien sûr, c’est toujours aussi pour les remoted folksa cellular reduite… »

Avec l’inflation actuelle, le réseau Génériques et ses salles de cinéma itinerantes aussi un atout majeur : are prizes. At 5.40 euros the charge, it’s extra economical than diffusion in complexe cinéma. Sans compter them economies of essence. Alors les Haguais vont-ils se mobiliser pour développer le réseau génériques, et avoir eux aussi une séance de cinéma à leur porte? Reply on janvier 27!

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mon Actu. In a single click on, after registration, you and retrouverez toute l’actualité of your favourite cities and types.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *