Skip to content

Economic system | Sobriété énergétique : après les guarantees, la distribution attendue sur les actes

  • ECONOMY

Réduction des éclairages, baisse de température : la distribution, du supermarché au groupe de luxe, s’est engagée à limiter sa consommation énergétique et le passage des paroles aux actes sera d’autant plus surveillé que ces enseignes sont souvent présentes dans la vie quotidienne des Français.

Des illuminations de Noël un (petit) peu moins lumineuses: les célèbres Champs-Élysées entendent participaper “aux efforts demandés aux Français“When it comes to consumption of power, within the morning at 11:45 p.m. versus 2:00 a.m., and one week plus all of the earlier years. De quoi réduire leur consumption of 44%.

The retailers and lecturers of the avenue are additionally invited to attend these showcases and home windows between 10 p.m. and seven a.m.

Ces mesures sont symboliques, de la half d’une avenue revendiquant d’être, “pour le monde entier“, “a showcase, celle de Paris, celle de la France“, stated Marc-Antoine Jamet, the president of the Champs-Élysées Committee, who assembles 180 enseignes, bailleurs ou lieux de tradition.

Ils sont d’ailleurs loin d’être les seuls à avoir pris ce style de mesures. Récemment, le quantity un mondial du luxe, LVMH, qui dit consommer en France autant qu’une ville de 150,000 inhabitants, s’est engaged à éteindre dès le mois d’octobre l’éclairage de ses 522 boutiques en France entre 22h et 07h du matin, d’y baisser la température d’un degré en hiver et d’augmenter d’un degré le seuil de déclenchement de climatisation en été.

Flambée des factures

Il s’agit aussi d’une necessité pour des professionnels inquiets du “mur” to come back des factures d’électricité. “Le coût de l’énergie start à faire paniquer” Les commerçants, explains to AFP Yves Audo, proprietor of Intermarché magazines within the Basque Nation and president of the Conseil du Commerce de France (CDCF).

Cette group professionnelle, which assembled one in every of thirty industrial federations, printed on Tuesday a “protocol“The winter is projected to permit companies to scale back power consumption by 10% by the tip of 2024, in accordance with the targets set by the federal government.

Baisse du chauffage”d’au moins un degré“, which represents 7% of the financial system of the funds chauffage, fermeture des portes extérieures”sous réserve de faisabilité method et d’accessibilité des purchasers“, diminution of l’éclairage…

The federations professionnelles du commerce avaient été les premières à annoncer cet été des mesures pour faire face au “risque de pénuries d’approvisionnement électrique” cet hiver.

Extra ces annonces, notamment la fermeture des portes des magasins ou l’extinction des enseignes lumineuses le soir ont été accompagnées d’un sure scepticisme, cette dernière mesure notamment étant déjà obligatoire, mais pas toujours respectée, dans de nombreuses agglomérations françaises.

In outre, plusieurs municipalités ont dû prendre pendant les fortes chaleurs des arrêtés, voire verbaliser, pour empêcher les commerces de faire marcher la climatisation portes ouvertes. To Paris, “il ya eu sur l’été 150 verbalisations“De commerces à la suite de l’arrêté sur le sujet municipal, I indicated jeudi à l’AFP l’adjoint (EELV) à la transition écologique Dan Lert.

Des décrets généralisant ces deux interdictions, promis par le gouvernement pour “the tip of the season“, sont toujours attendus.

Exemplarité attendue

In attendance, the appliance by the sector of three diversified and fragmented measures to scale back power consumption can be noticed. “Les purchasers des magasins ont I criticized les enseignes commerçantes que climatisaient porte ouverte cet étéDan Lert defined.

Le spécialiste de la grande distribution française Olivier Dauvers launched on a weblog “observatoire des enseignes allumées la niit“Notant à Saint-Étienne, Chartres, Grasse or Fougères, quel magasin de zone commerciale a bien éteint son enseigne… ou non.

Le mauvais elève y est pour l’immediate une commerciale zone de Plan-de-Campagne, dans les Bouches-du-Rhône. Olivier Dauvers stated toutefois “à peu près sure que ça va vite s’éteindre” when the retailers acquired the invoices.

C’est aussi la conviction d’Yves Audo, du CDCF : “Beaucoup d’indépendants doivent prendre à leur compte les recommandaciones, mais on se qu’il va y avoir un entraînement collectif, et que la notion d’exemplarité fait que ça ir très vite“.

C’est additionally un enjeu d’picture pour les enseignes, qui y sont très attentives.

With the synthesis of the president of the strategic committee of magazines E. Leclerc, Michel-Édouard Leclerc, “ce ne serait pas honnête de demander au consommateur de faire preuve de sobriété si on n’est pas nous-mêmes exemplaires“.

Leave a Reply

Your email address will not be published.