Skip to content

Within the sillage of Monoprix, the renaissance of the previous cinéma Carnot

  • CINEMA

In municipal council ce mondi, Jean Dionis l’a joué modeste mais c’est assurement un beau coup qu’est en passe de réaliser la mairie d’Agen. L’ancien Cap Cinéma du boulevard Carnot, in friche depuis ses denières séances in November 2013, is sur le level de reprendre vie. C’est l’enseigne Monoprix qui a notamment jeté son dévolu sur une partie de l’ensemble immobilier. Il s’agit assurance d’une bonne nouvelle pour la dynamique commerciale du centre-ville. Concretely, this age group Philippe Marraud goes to racheter à la mairie l’immeuble, for a set worth of €880,000. L’assemblée municipale agenaise a donné son accord au maire pour signer le compromis de vente. « Pour la ville d’Agen, Monoprix est une bonne enseigne en termes d’attractivité, a jugé Jean Dionis du Séjour. A many reprises, au fil de nos rencontres, ils nous ont I confirmed that our étions sur leur feuille de route automobile Agen est une agglomération de 100 000 habitants. Ils estimate the zone of chalandise à 200 000 individuals and ont apprécié notre center-ville qui s’est bien defendu ces denières années, notamment avec les Galeries Lafayette ou H&M. » Avec pres de 100 nouveaux magasins devant ouvrir cette année, l’enseigne du groupe On line casino affirme son intent de se developper dans des villes moyennes. « The densité of l’offre alimentaire dans notre center-ville est supérieure à la moyenne nationale, a commenté le premier édile. Nous avons ainsi 241 m² of business space for 100,000 inhabitants with 497 m² in France. » Prudent, le maire d’Agen deems that « c’est a projet bien avancé mas que reste à conclure. Nous avons la forte willpower pour le mener à terme. De manière globale, nous constatons déjà a sure engouement autour de l’arrivée de Monoprix. »

L’entrée à l’angle de la rue Lafayette

Du côté du groupe Philippe Marraud, c’est également a venture qui fait sens. « Cet ancien cinéma fait partie de la typologie de venture dans l’ère du temps, feedback Xavier Pinasseau, président du directire. Nous avons un intérêt tout particulier à revitalizer ce kind de friche en center-ville et plus particulièrement à Agen, notre terre d’accueil. » Le promoter réhabilitera l’ensemble avant de le vendre au franchisee Monoprix mais aussi aux autres constructions qui occuperont l’immeuble. Dans le détail (lire notre encadré), l’enseigne alimentaire occupera en effet le sous-sol, le rez-de-chaussée et le premier étage. A sports activities corridor is attended by deuxième and troisième niveaux puis un restaurant au quatrième. Pour les habitués de l’ancien cinéma, oubliez l’entrée située face au Stim’Otel. C’est l’angle de la rue Lafayette et du boulevard Carnot qui fera workplace de corridor d’accueil, capitalisant ainsi sur une belle façade de kind haussmannienne. “C’est un bel immeuble donc il ne faut pas dénaturer son extérieur”, I rappelled Jean Dionis. A l’intérieur en revanche, a grosse partie destruction is foreseen, notamment sur les huit projection halls dont la pente ne prête pas à une floor commerciale. Le maire d’Agen a estimé qu’il était « Raisonnable de dire que, si los choses ne se complicent pas, le magasin pourrait ouvrir en juin 2025. » Xavier Pinasseau rappelling lui that « le projet n’en est qu’à sa genese. Les authorizations administratives pour les établissements recievant du public represententent 6 à 7 mois d’instruction. Including 3 mois de recours to 12 travaux, on is returned to an incompressible delai of 24 to 26 mois. Il y aura notamment beaucoup de contraintes à lever entre les démolitions et un possible désamiantage. » Il faut bien cela pour donner vie à un ensemble industrial qui devrait booster l’attractivité du cœur de ville agenais.

Pres de 14 M€ à investir dans l’immeuble

La réhabilitation de l’ancien cinéma Carnot s’apparente à un projet colossal avec d’importantes sommes en jeu. The Mairie d’Agen additionally estimated the worldwide coût à hauteur of 14 M€ for réhabiliter les 820 m² d’espaces. On this somme, on trouve les 880 000 € d’acquisition par le groupe Philippe Marraud ou encore 3.5 M€ consecrés à la destruction et la création du seul Monoprix. Il faut dire que la cost de travail será importante pour accueillir l’enseigne de grande distribution. Le sous-sol can even be enlarged from 100 to 400 m² for accueillir la réserve du magasin. Au rez-de-chaussée, seront vendus des articles textiles et de décoration tandis que l’alimentaire, les arts de la desk et la beauté prendront place au premier étage. Les deuxième et troisième étages seront quant à eux occupés par une salle de sport et de health dont le porteur de projet restera à determiner. Lastly, a restaurant with a rooftop (with a terrace sur toit) will flip place sur un quatrième degree devant être construit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *