Skip to content

la France devient le seul pays au monde à tous les interdire

  • world


” ORne bombe », unanimously within the French press, forward of the latest resolution of the European Court docket of Justice, jugeant illegales les dérogations accordées par les États membres à sure pesticides pourtant interdits. Stated by the Conseil d’État belge, lui-même interrogé par des NGO antipesticides contestant les dérogations accordées par Bruxelles à plusieurs substances néonicotinoïdes pour traiter les semences de certaines cultures, la Cour européenne a tranché: ces dérogations sont illegales, y compris dans le cas de circonstances exceptionnelles mettant en péril une filière – pour le cas de la France, celle de la betterave à sucre.

Fermez le ban… Quatre jours seulement après cette décision, la France, le 23 janvier, jetait l’éponge par la voix de son ministere de l’Agriculture Marc Fesneau : «Je no intention de balader les agriculteurs qui sont inquiets » , declarait le ministere au cours d’un level presse, annonçant que le gouvernement ne proposerait pas de troisième année de dérogation pour l’enrobage de semences de betterave. A deflagration for the French planters, the place the harvest is unsuccessful in 2020, will likely be decreased to 70% by an epidémie de jaunisse contributed by the Pucerons, towards those that don’t have the correct to lutter. La manufacturing sucrière française s’était effondrée de moitié.

ALSO LIRENeonicotinoïdes, insectes… SOS, betteraves at risk !

A neonicotinoïde approved in Europe… jusqu’en 2033

Mais la France at-elle vraiment été counterinte de «plier face à Bruxelles», how laisse entendre à demi-mot l’exécutif, extrêmement embarrassé? À l’examen des faits, no. En réalité, en surtransposant les règles européennes, la France s’est mise toute seule dans l’deadlock, et se trouve aujourd’hui dans this example ubuesque: alors que tous les pays du monde, y compris ses voisins, pourront pulvériser en 2023 a neonicotinoïde sur leurs cultures de betterave, she would be the seule à se retrouver sans la moindre various. «C’est une grande victoire pour les écologistes! » Greetings to the NGO Générations Futures.

Une grande victoire, surtout, pour les concurrentes comerciaux de la filière française, la France étant encore le premier producteur européen de sucre. “Our rivals pourront pulvériser de l’acétamipride, a neonicotinoïde who hasn’t been banned by Europe, and do not use the identical factor till 2033”, sums up Franck Sander. « La France, elle, va se contenter d’ouvrir son carnet de chèques pour indemniser les agriculteurs. Je vous le dis franchement : j’enrage », siffle le président de la Confédération générale des planteurs de betterave (CGB).

Pour comprendre remark la France s’est plunged dans this nasse, il faut remonter quelques années en arrière.

Surtranspositions : when la France fait du zèle

Soupçonnés de jouer un rôle dans le décliné I discovered in Europe des colonies d’abeilles, au même titre que le varroa (première reason for mortality dans les ruches) or le frelon asiatique, les pesticides de la famille des neonicotinoïdes, qui s’attaquent au systeme nerveux des insectes, font l’objet depuis plus de vingt ans d’une intense marketing campaign d’opposition des ONG environnementales. From the debut of the years 2000, a primary substance of this household, l’imidaclopride, is progressively interdite sur les cultures de tournesol, puis de maïs, sa nocivité sur les abeilles venant butiner les fleurs étant avérée. Different preparations (thiaméthoxame and clothianidine) are studied, briefly suspended, then reautorised…

In 2013, the European Fee lastly determined to droop two of the three pesticides from the neonicotinoides household, estimating {that a} threat for the beetles couldn’t be “excluded”, in keeping with sure classes of cultures, like the higher one: the plant is n ‘apparel pas les abeilles, puisqu’elle est récoltée bien avant l’apparition des fleurs. Mais la France, alors, décide d’aller plus loin: convaincue par les militants, the minister of l’Écologie de l’époque, Ségolène Royal, fait voter in 2015 une loi « de reconquête de la biodiversité, de la nature et des landscapes », which interdit all substances of the household of neonicotinoïdes alors utilisées in France, with out consideration for leurs toxicités respective.

The interdiction will take impact in 2018, with the potential of déroger au bannissement sous certaines circonstances, jusqu’en 2020. En tout, cinq substances sont definitivamente interdites (mais elles restante autorisées pour les colliers anti-puces des animaux de compagnie, à des concentrations three elevations). The European Parliament, lui, won’t stop you from dwelling in 2018, solely with cultures in open air, as a result of there are 4… Mais l’acetamipride, a neonicotinoïde thought of to be a extra lovely toxique than clothianidine, for instance, stays authorised. , and their homologation would be the longest in Europe simply… 2033 !

2020 : the shock of the betterave jaunisse virus

In 2020, whereas the French cultures envahiss the pucerons and the jaunisse ravages the harvests, the Minister of Agriculture Julien Denormandie obtains a dérogation à l’utilisation des neonicotinoïdes for the Seouls betteraviers for a durée de trois ans, à cost pour les scientifiques de trouver des options pour lutter contre les ravageurs. La loi prévoit un encadrement stricto: d’abord, la substance ne peut être utilisée qu’en enrobage de semens, ce qui permet de réduire sa diffusion dans l’environnement. Ensuite, les néonicotinoïdes ayant une rémanence d’une quinzaine de mois dans les sols, interdiction est faite aux agriculteurs de planter une tradition à fleurs dans les deux suivantes années. «En gros, on ne peut planter que du blé, de l’orge ou de l’avoine», explains Christophe Boizard, who exploits 200 hectares, with 35 of betteraves, within the Yvelines.

In parallel, a “conseil de surveillance de la betterave”, which gathers parlementaires, betteraviers, chercheurs and environmental organisations, is created, pour trouver des options. « For 2023, the scientists suppose that there’s a threat of presence of pucerons à compter du 1er mai, et le virus de la jaunisse esté subtracté très présent. Our pensions do not give a positive avis to a brand new dérogation », clarify their president, the senator of the Union Centriste group Pierre Louault. Quant aux options… «En trois ans, on est obligés de verify that c’était mission unimaginable. »

Des neonicotinoïdes toujours utilized in Europe

Rue de Varenne, the Minister of Agriculture strikes. « On a choice in 2016, with out various connue nor program of recherche, of all interdire ! On en measure aujourd’hui la portée », grince he auprès du level Marc Fesneau, qui rappelle que les autres pays d’Europe, eux, auront la possibilité d’utiliser l’insecticide maudit en utilization foliaire, sans qu’aucune affiliation environnementale s’en émeuve.

L’Allemagne a fait ce choix depuis déjà trois ans. Though the semen stealing consists of preventively defending the cultures, Berlin attends the assaults of pucerons pour traiter, in pulvérisant de l’acétamipride sur les plans. A traitement à l’air libre, « beaucoup plus dangereux pour les abeilles, puisque le vent peut disperser la molecule sur les fleurs alentour », insists Pierre Louault. Suivant the choice of the Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), the plupart des pays producteurs de betterave à sucre auront cette possibilité, créant une distortion majeure de concurrence avec les producteurs français.

Pas encore d’options

Outre la Grande-Bretagne, qui n’est plus soumise à la CJUE depuis le Brexit et qui vient d’autoriser, après «une évaluation scientifique rigouruse», l’utilization pour 2023 d’un néonicotinoïde interdit, la plupart des pays producteurs de betterave (de l’Allemagne à la Pologne, en passant par l’Espagne, la République tchèque, la Finlande, and so forth.) auront recours à des pulvérisations immediately sur les vegetation. « L’acétamitride est efficace pendant huit jours, et ensuite il faut restarter », says Franck Sander. In 2020, France a bien pensé revenir sur l’interdiction de cette substance autorisée partout, mais en a été empêchée, selon le ministere, «à trigger du principe de non-régression du droit de l’environnement ». Subtract that…

The options, which promised after 2018 the partisans of the banning of this household of pesticides, now not exist. « On a fait une erreur d’analyse, belief your self level, in 2020, a Ministerial Councillor. Earlier than the neonicotinoïdes are usually not interdits, l’Anses avait recognized an insecticide, the Karate-Ok, pouvant to avoir the identical utilization towards the pucerons. Mais il s’est avéré que les pucerons y étaient résistants, et qu’il détruisait aussi tous les autres insectes! » Depuis, d’autres molecules ont été homologuées en disaster, sans grand résultat. « On progress beaucoup sur la connaissance du virus, et même sur les options, mais c’est une query de délai », admits Fabienne Maupas, directrice scientifique à l’Institut approach de la betterave (ITB.) « Deux entreprises de biocontrol mettent au level des options primarily based sur des phéromones ou des odeurs qui vont repousser le puceron. Mais le idea n’a pas encore été testé dans le monde réel, et rien n’est homologué », dit-elle. «Au niveau génétique, tous les semenciers ont trouvé des sources de tolerance, qu’ils sont en practice d’intégrer dans leur matériel. Mais cela ne fera pas du jour au lendemain. »D’autant moins que l’Europe interdit les nouvelles biotechnologies végétales, qu’elle considere encore comme des GMOs, all les croisements doivent se faire à la principal… «On ne sera pas sereins avant 2026, au mieux», anticipates Fabienne Maupas .

ALSO LIREFrance has an issue with its Nobel prize

The answer du « card of cheques »

Christophe Boizard, lui, plantera tout de même des betteraves, parce qu’il n’a pas le choix: un contract le lie pour cinq ans à l’usine qui transforme sa manufacturing. « In the identical time that the betterave, je vais semer de l’avoine, a grass that disturbs the puceron et freine are passage from plant to plant », dit-il. « Le probleme, c’est qu’à un sure stade, il faut destruire la graminee pour éviter qu’elle concurrence la betterave, et pour cela passer un herbicide… » No machine n’est succesful d’aller désherber à ras de terre , sous la feuille, raison pour laquelle la tradition de betterave bio ne s’est jamais développée, occupant à peine 1,000 hectares, sur a complete de 400,000 en France.

Le ministère de l’Agriculture s’est engagé à indemniser completely les agriculteurs de leurs éventuelles pertes de recoltes. Extra options to protect the filière are encore à l’étude: plainly she is gorgée d’eau, the transport of the betterave vers are website of transformation n’est worthwhile pas au-delà of 35 km, nor in deçà d ‘a sure quantity. « L’usine doit tourner au minimal 90 days. Si les agriculteurs, demain, ont des rendements en chute ou s’arrêtent de produire de la betterave, nous pourrons tous fermer », confie, angoissé, le propriétaire d’une des 21 sucreries du pays.

Le sucre, dont consommation en France n’a pas augmenté et reste parfaitement steady depuis plus de 50 ans, sera alors importé. Et si la France peut bloquer l’import, pense-t-elle, de cultures usant de neonicotinoïdes en robage de semence, dans les termes évoqués par la CJUE, elle ne pourra pas s’opposer au reste. Le sucre, demain, pourrait donc arriver d’Allemagne, d’Espagne, de Pologne, de Belgique même… Ou des champs de canne à sucre géants du Brésil ou de Thaïlande, où les néonicotinoïdes sont utilisés en quantités. « Où est la logicique, où est le bénéfice pour l’environnement? » he interrogates Franck Sander. « Les gens au chômage ne comptent plus, et l’économie s’efface devant les préoccupations environnementales », states a proche de la filière. « On est clairement entrés dans un schema décroissant. »


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *