Skip to content

L’hiver s’annonce moins impolite que prévu pour l’économie européenne

  • ECONOMY

I printed Tuesday January 24, 2023 at 1:14 p.m.

Baisse de l’inflation, amélioration des chaines d’approvisionnement, réouverture de la China… Un vent d’optimisme souffle de nouveau sur l’économie européenne qui pourrait échapper cet hiver à une récession pourtant jugée inévitable il ya peu.

Mardi, an indicator très suivi to consolation a change of opinion autour des views du Vieux continent who appears to withstand my very own that prevu aux penalties of the conflict in Ukraine, even when the state of affairs is loin d’être sensible.

Based mostly on the PMI Flash index of S&P World, the financial exercise of the euro zone returned a slight croissance in January after six months of contraction.

The index, calculated on the premise of firm surveys, is redressed to 50.2, after 49.3 in December, and it’s discovered to be increased after September September. Un chiffre supérieur à 50 signale une croissance de l’activité.

Encore très récemment, the consultants reported quasi-unanimously a contraction of the exercise within the final quarter of 2022, then within the first quarter of 2023, et donc une récession.

Ils sont en prepare de revoir leur jugement.

The regression of the PMI index, for the three most consécutif, is a plus signal that the euro zone “simply now prevented the forte récession that nous et beaucoup d’autres avions prédite”, to acknowledge Andrew Kenningham of Capital Economics.

Certes, les vents contraires stay vital. La demande en biens et companies proceed de faiblir parmi les 20 pays partageant la monnaie distinctive, les nouvelles commandes à l’industrie proceed de chuter en janvier, bien que moins fortement qu’en décembre, et la poursuite de la hausse des taux d’ curiosity par la Banque centrale européenne (ECB) jette une ombre sur la conjoncture des prochains mois, soulignent les économistes.

Néanmoins, une éventuelle contraction du Produit intérieur brut serait “moins sévère qu’initialement anticipé et les données recommend qu’une récession pourrait purement et merely être évitée”, a souligné Chris Williamson, chef economist at S&P World.z

– “Slightly probability” –

Les chiffres du PIB for the fourth quarter 2022 have been printed by Eurostat March 2022.

Part of the embellishment from the climate. “Il faut parfois juste un peu de probability. L’économie de la zone euro a évité les cénarios dramatiques pour cet hiver grâce à un mois de decembre extrêmement doux durant lequel les shares de fuel ont été moins vidé que prévu”, commented Bert Colijn pour la banque ING.

Le retour d’un calme relatif sur les marchés de l’energie a allow à l’inflation de reculer pour le deuxième mois consécutif en décembre, à 9.2%.

Le chômage s’est maintenu à 6.5% en novembre, son plus bas niveau historique.

Parallèlement, les difficiltés d’provisionnement “are attenuées”, ce qui a profité à l’industrie manufacturière, notamment en Allemagne, tandis que “la récente réouverture de l’économie chinoise a contribué à ameliorer les perspectivos économiques mondiales et ainsi favorite a fort rebond de la belief des entreprises”, defined Chris Williamson.

ECB President Christine Lagarde s’était également montrée optimiste la semaine dernière lors du Discussion board économique de Davos. “Les nouvelles sont devenues beaucoup plus positives ces dernières semaines”, fortunately the année en cours “ne sera pas sensible mais bien meilleure que ce qu’on craignait”, avait-elle declared her.

In its automne forecasts, the European Fee predicts a croissance of GDP of 0.3% for the euro zone in 2023, round 3.2% in 2022 and 5.3% in 2021. The announcement ought to mark a web cup d’arrêt after the sturdy financial downturn that suivi the historic recession brought on in 2020 by the Covid-19 pandemic.

Les des nières nouvelles encourageantes “pourraient annoncer une contraction moins forte que prévu cet hiver”, avait également estimé le commissaire à l’Economie, Paolo Gentiloni, lors d’une réunion des ministeres des Funds européens le 17 janvier.

“On s’attend toujours à une croissance modérée pour le reste de l’année”, mais “la guerre en Ukraine proceed d’asombrir les views et la crise n’est certainment pas terminée”, at-il prévenu.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *