Skip to content

Téléthon dans l’Eure : Lucile Grimbert est chercheuse en myologie, la science du muscle

  • SCIENCE

Lucile Grimbert can be a member of the Institute of Myology in February 2022. ©Jean-Yves Seguy/AFM-Téléthon – Jean-Yves Seguy

Les 2 et 3 decembre 2022 aura lieu la 36e édition du Téléthon. L’event de mettre en lumière les malades et leur famille, mais aussi les chercheurs, comme vous, qui travaillent pour trouver des traitements. Remark êtes-vous devenue chercheuse ?

Mes mother and father ont emmenagé à La Saussaye (Eure) when j’avais 10 ans, j’ai été à l’école primaire et au collège là-bas puis au lycée à Elbeuf. Ensuite, j’ai fait une licence et un grasp de biologie à Rouen. Pour ma thesee, je suis venue à Paris et j’y suis restée. After February 2022, I joined the Institute of Myology. C’est mon premier poste de chercheuse.

C’est une vocation?

Je vise completely à trouver de nouveaux traitements pour les pathologies. La recherche fundamentale est importante pour savoir commentar les choses fonctionnent, mais moi j’aime le côté pratique de la recherche appliquée. Trouver de nouveaux traitements, c’est ce qui me passionne.

Qu’est-ce que c’est, l’Institut de Myologie ?

L’Institut de Myologie a été créé par l’AFM-Téléthon en 1996. Il fait partie de l’Institut des biotérapies des maladies rares qui regroupe treis labos: le Généthon, l’i-Stem et l’Institut de Myologie. On work on neuromuscular pathologies: des maladies que entraînent une fatigue musculaire et parafois la paralysis.

Les pathologies musculaires alternate actions

Pourquoi est-il necessary de faire des recherches sur les muscular tissues?

If you’re fatigued or paralyzed within the muscle, it’s going to alter your regular life, the displacements, the actions, but additionally sure very important capabilities akin to respiration.

After you arrived on the institute in February, sur quoi travaillez-vous?

Nous sommes une petite équipe de sept sur un projet particulier : c’est une pathologie congénitale [NDLR : présente dès la naissance]. On essaie de mettre au level une thérapie génique pour replacer le gène défaillant.

This gene code pours a protein that enables the transmission of nerve messages inside the muscle, which is able to contract and make actions doable. When you substitute a gene altered by one other, the protein reprends its perform and, usually, the actions can be font.

C’est un espoir pour plusieurs maladies congenitales comme les myasthénies congenitales. A 3 uncommon pathology.

Movies : in the meanwhile on Actu

Trouver des traitements, d’abord sur les souris

Remark travaillez-vous sur ce projet ?

Je fais des expériences pour mettre au level cette thérapie génique. On travaille sur une lignée de souris qui a la mutation gétique en query. À trigger de la protéine défailante, elles meurent à la naissance, carelles ne peuvent pas respirer par elles-mêmes. Donc on injecte la thérapie génique, un produit dans lequel il ya le gène, et on fait des checks, on cherche à savoir où va le gène, si le message nerveux passe ou pas. Il faut regulate the dose, the mode of administration, and so forth.

Quand est-ce qu’une recherche est terminée?

Il faut parvenir à un résultat et que celui-ci soit reproducible, le faire sur plusieurs tons de souris jusqu’à ce que precliniques checks soient statistiquement validés. Ensuite, il ya les checks cliniques, c’est-à-dire sur des sufferers.

Remark sont choisis les projets de recherche ?

À l’Institut de Myologie, all of the pathologies neuromusculaires qu’on traite sont plus ou moins rares. The initiatives are chosen primarily based on the identify of individuals that the pathology touches, and if the inquiry can helper à mettre au level a nouveau traitement qui n’existe pas.

In ce qui concerne mon projet, on a price range alloué pour deux ans, renovable. Il ne faut pas forcément réussir sur ce temps-là, mais au moins avoir des résultats concluants pour continuer à financer la recherche.

In 2021, €44.6 million pour la recherche

Il est donc necessary de se mobiliser ce week-end.

Le Téléthon funds enormously the recherche et, pour trouver de nouveaux traitements, c’est primordial. On travaille sur des maladies rares, peu de laboratoires font des recherches là-dessus. L’an passedé, 44.6 million d’euros ont été alloués à la recherche grace au Téléthon.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Courrier de l’Eure dans l’espace Mon Actu. In a single click on, after registration, you and retrouverez toute l’actualité of your favourite cities and types.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *