Skip to content

The Nobel prize d’économie Joseph Stiglitz proposes to tax probably the most riches at 70% to enrayer les inégalités

  • ECONOMY

Le prize Nobel d’Economie Joseph Stiglitz veut «imposer la richesse à un taux plus élevé» pour réduire les inégalités mondiales, qui se creusent.

Pour réduire les inégalités, Joseph Stiglitz, 79 years previous, veut piocher dans les poches des plus riches. Le lauréat 2001 du prix Nobel d’Economie recommend de mettre en place a taux d’imposition mondial spécial de 70% sur les revenus les plus élevés, even when an impôt sur la fortune of two to three%.

«Nous devrions impose la richesse à un taux plus élevé, automotive une grande partie de la richesse est une richesse héritée […] ils ont les bons mother and father. I assumed that our devons realized that the plupart des billionaires ont obtained a fantastic partie de leur richesse par likelihood”, defined the previous economist en chef de la Banque mondiale, on the microphone of the podcast Equals d’Oxfam.

On the present time, the taux le plus élevé d’impôt sur le revenu in France is 45% sur les revenus annuels supérieurs at 168,994 euros. Au Royaume-Uni, is 45% sur les revenus au-dessus de 150,000 livres sterling (170,317 euros), et de 37% sur les revenus supérieurs à 495,305 {dollars} (450,000 euros environ) aux Etats-Unis.

Au-delà d’une augmentation du taux supérieur d’imposition sur le revenu, Joseph Stiglitz, dont les propos sont également relayés par le Guardian, milite pour l’introduction d’impôts sur la fortune à l’égard des plus grandes fortunes mondiales , constructs sur plusieurs générations.

I contemplate that the proposals of the American Senatrice Elizabeth Warren à ce sujet constituent une bonne base de travail. This final suggests a tax of two% for individuals who don’t act in the event that they go 50 million {dollars} (46 million euros round) and three% for cells who’ve multiple million {dollars} (920,000 euros round).

Regardless of the measures that the Nobel prize judged “three causes”, though the Covid-19 pandemic, much more, aggravated the inégalités to an “étonnant” diploma. «A une époque où tant de gens trouvent la vie si difficile, perdent leur emploi, font maintainant face à la hausse des prix des denrées alimentaires et du pétrole, il est surprising de voir combien de personnes et de riches entreprises se sont enfuies comme des bandits”, deplored Joseph Stiglitz.

«Taxez-nous»

Oxfam, qui lutte contre les inégalités, a publicié la semaine dernière une étude dénonçant justement «la focus extrême des richesses». D’après les données recueillies, près des deux tiers de la nouvelle richesse amassée depuis la début de la crise sanitaire sont au 1% les plus riches.

Plus largement, sur 100 {dollars} de richesse créée, 54.4 {dollars} are allés dans les poches des 1% les plus aisés ces dix dernières années, et 70 centimes ont profité aux 50% les plus pauvres.

In response to Oxfam, c’est la première fois en un quart de siècle, que l’augmentation de l’extrême richesse s’accompagne d’une augmentation de l’extrême pauvreté. The NGO estimates qu’une taxe pouvant atteindre 5% sur les multimillionnaires et les milliardaires du monde pourrait rapporter 1.7 billion {dollars} per an (1.56 billion euros), suffisamment pour sortir 2 billion des personnes de la pauvreté et financer un plan mondial pour éradiquer la faim.

Certains des principaux intéressés soutiennent eux-mêmes le projet. On the margin of the World Financial Discussion board in Davos, the week tonight, plus 200 millionnaires and milliardaires ont launched an appel: “taxez-nous” pour lutter contre “l’inégalité extrême”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *